La production d’or mondiale est appelée à augmenter à moyen terme

On pensait que la production d’or en viendrait inévitablement par s’épuiser du fait de l’atteinte des limites des gisements existants ou de l’impossibilité d’atteindre ceux non exploités. Pourtant, ce serait sans tenir compte du dernier rapport de la BMI Research qui point un maintien voire une accélération de la production dans les années à venir.

Ce constat va pourtant à l’encontre du prix actuel de l’once d’or établi autour de 1 200 dollars mais le temps que le gisement soit exploité et que l’or soit raffiné et mis en circulation, plusieurs années peuvent s’écouler.

D’une part les gisements jouissent d’une rentabilité supérieure à celle qu’ils connaissaient il y a encore deux années de cela, l’once d’or étant passée de 600 dollars à 1 200 en à peine plus de dix ans. Ajoutons à cela que des innovations technologiques permettent d’exploiter les gisements plus efficacement et à moindre coût.

D’autre part, il s’agit de prendre en compte les investissements en provenance de l’Asie et plus particulièrement de la Chine qui bénéficie d’une croissance soutenue. Parallèlement, la Chine conserve sa place de premier importateur mondial et à ce titre, n’hésite pas à investir dans des mines étrangères afin de conserver cette place, ce qui génère un effet vertueux sur le prix de l’once d’or.

L’Australie conserve sa place de second producteur d’or mondial avec 10,8 millions d’onces prévues en 2018 et une prévision de 13,2 millions d’onces à compter de 2026. Les Etats-Unis pourraient aussi bénéficier du mandat de Donald Trump pour s’assurer une place parmi les grands producteurs mondiaux. En effet, le président américain a assoupli les exigences gouvernementales ce qui pourrait favoriser le march. Toutefois les investisseurs se montrent de moins en moins enclins à acquérir de l’or extrait dans le non-respect des normes environnementales.

En outre, les sociétés d’extraction pourraient agir en ce sens et assurer une extraction dans le respect de ces règles, comme le dispose le label « Clean Extraction ».

Pourtant, comme nous l’évoquions tout à l’heure, cette augmentation de la production ne garantit en rien que la quantité d’or disponible sur le marché va s’accroître du jour au lendemain. En effet, il serait légitime de s’attendre à une baisse des prix de l’once d’or en corrélation avec l’augmentation de l’offre, mais ce serait sans prendre en compte la demande croissante en or notamment en provenance de l’Asie et plus largement du secteur industriel mondial. Affaire à suivre donc..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *