Les pièces d’or ne sont pas que des supports d’investissement

A l’heure de l’essor des crypto-monnaies qui aboutira immanquablement à une disparition pure et simple de la monnaie, en tout cas du liquide il est intéressant de se poser la question de la place des pièces d’or dans l’inconscient collectif.

Les conséquences de la crise de 2008 se font encore sentir près de 10 ans plus tard et rendent encore plus tangibles les avantages intrinsèques de l’or physique. Particulièrement en ce qui concerne les pièces d’or bénéficiant d’une prime, à l’instar des pièces d’investissement dont la célèbre 20 dollars or fait partie.

On pourrait s’étendre longtemps sur le formidable investissement que constitue l’or physique dont son statut d’assurance anti-crise. A ce sujet, précisons que cette assertion a de moins en moins tendance à se vérifier, la rentabilité de l’or se vérifie, certes mais à moyen ou long terme. Ne s’agirait-il donc pas de parler « d’or de placement » ou « d’or d’épargne » plutôt que de pièces d’or d’investissement ?

A l’inverse, l’argent est appelé à prendre de la valeur à moyen terme, c’est une certitude. D’une part en raison du fait que les réserves en sont limitées tandis que la demande semble être en augmentation constante, notamment du fait de l’essor du photovoltaïque. Sans le vouloir, je viens pourtant de consacrer plusieurs lignes de cet article à l’aspect trivial que peut être l’investissement alors que les pièces d’or sont tellement plus qu’un simple véhicule de placement ou support d’investissement.

Laissons donc de côté l’aspect purement lucratif de ces pièces d’or et concentrons nous sur ce qu’elles sont et non sur ce qu’elles représentent. Il s’agit en fait de véritables œuvres à proprement parler, sur lesquelles un artiste a travaillé et a insufflé une grâce, une âme. Aussi, détenir de l’or physique sous forme de pièce de monnaie ancienne ou contemporaine c’est détenir de l’art.

Ainsi, au même titre qu’un tableau, une sculpture ou un vase, une pièce ne doit pas être acquise au seul titre qu’elle rapportera de l’argent ou permettra de protéger un patrimoine. Il est important d’attacher de l’importance au travail de l’artiste, de la considérer en tant que telle. Il suffit d’admirer le fantastique travail de gravure d’Augustus Saint-Gaudens ou de James Barton Longacre sur les pièces de 20 dollars or pour le concevoir.

De même, chaque époque traduit d’un courant différent, d’inspirations différentes et à ce titre convoient un pan d’Histoire magnifié par son support de métal précieux. En témoigne l’importance associée au métal doré à chaque civilisation, dont les égyptiens qui l’associaient au dieu Ré ou encore les Grecs qui en ont fait le symbole de l’immortalité.

Au delà de cet aspect symbolique et esthétique, les pièces d’or ont d’abord fait l’objet d’usage très concrets, par combien de mains sont elles passées au cours de l’Histoire, combien de transactions ont elles été réglées par elles ? Les pièces d’or sont des objets inaltérable voire éternels et recouvrant de nombreuses facettes et à ce titre, doivent être considérées comme telles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *