La pièce d’or de 20 dollars 1927 Denver

La pièce d’or de 20 dollars 1927 Denver

Pour tout numismate ou afficionado des pièces d’or d’investissement américaines, la pièce d’or de 20 dollars 1927 Denver fait figure de graal. Celle qu’on connaît également sous le nom de 20 dollars Saint Gaudens ou Double Eagle – au même titre que les autres pièces de 20 dollars – jouit d’une telle notoriété du fait de son prix qui peut atteindre des sommets.

En effet : rarement une pièce d’or d’investissement s’est échangée à de tels montants, or sa valeur exceptionnelle a en fait une explication on ne peut plus rationnelle : la rareté. C’est aussi du fait de sa rareté que cette pièce est entrée au Panthéon des pièces les plus prisées des numismates et investisseurs américains comme internationaux.

Toutes les pièces d’or de 20 dollars émises en 1927 ne bénéficient pas d’un tel engouement. Seules les pièces de 20 dollars émises en 1927 et à l’atelier de Denver sont entrées dans la légende. Avant de s’étendre sur les raisons de ce statut à part, intéressons nous au contexte dans laquelle celle-ci fut frappée.

Pourquoi un tel prix pour cette pièce d’or ?

D’une part, le système monétaire en vigueur en 1927 était toujours celui de l’étalon-or, les ateliers de Denver et San Francisco transformaient alors l’or extrait des gisements de l’ouest américain. Au cours de l’année 1927, l’atelier de Denver émit pas moins de 180 000 pièces d’or de 20 dollars Saint Gaudens. Le tirage était certes un peu moins important que les années précédentes sans être alarmant pour autant.

Pourtant, la mauvaise santé économique des Etats-Unis à l’époque a fait en sorte de conférer une place à part à cette pièce qui aurait pu rester banale. La récession économique qui suivit le krach de 1929 eut pour conséquence de pousser le président Roosevelt à abandonner le système de l’étalon-or. Cette mesure de lutte contre la récession aboutit à une refonte massive des pièces d’or encore en circulation et en particulier des pièces émises en 1927 à Denver.

Une pièce d’or à plus de 7 millions de dollars

Rien ne destinait cette pièce d’or à la place qu’elle occupe aujourd’hui dans la catégorie numismatique. A peine douze exemplaires de cette pièce ont subsisté et l’un d’entre eux a récemment été cédé par la société Heritage Auction pour la somme astronomique de 2 millions de dollars. Pourtant, ce prix de vente ne tient pas le record, la pièce d’or la plus chère jamais cédée est la 20 dollars Double Eagle de 1933 émise l’année même ou Roosevelt interdit la détention d’or physique. Celle-ci – anciennement détenue par le roi Farouk – a été adjugée à 7,59 millions par la société Sotheby’s.

Neuf exemplaires de la célèbre pièce d’or appartiendraient à des particuliers anonymes, trois autres sont détenues par le Smithsonian Institute tandis qu’une autre appartient au Connecticut State Library’s Museum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *