Coup d’œil sur la 10 dollars or du Canada

Coup d’œil sur la 10 dollars or du Canada

On ne compte plus les articles consacrés à la half eagle, eagle ou double eagle américaines, en d’autres termes aux dollars or américains. Pourtant, il suffit de franchir la frontière canadienne pour avoir affaire à des dollars or nettement moins connus du grand public.

Nous allons nous pencher sur la pièce en or d’investissement la plus prisée du Canada : la 10 dollars or. Toujours dans une logique de diversification de son investissement ou de son épargne, la pièce de 10 dollars or est une pièce intéressante à bien des égards.

La pièce de 10 dollars or est célèbre pour être restée la première pièce frappée par le Canada après que celui-ci ait accédé au statut de dominion et non plus de colonie. Ainsi, pendant les premières années d’existence du Canada en tant que dominion, les seules pièces en or à circuler étaient les souverains anglais ou les dollars américains.

Aussi, il fallut attendre 1912 pour que les premiers dollars or canadiens soient émis, soit 5 ans après que le Canada soit devenu un dominion et non plus une colonie. Ce besoin était d’autant plus urgent que les souverains anglais correspondaient alors au système sterling et non décimal.

Cette pièce est originale en ce que son format est celui d’une pièce de 10 dollars or américaine bien que les gravures rappellent pourtant celles d’un souverain britannique. De 1912 à 1914, seules des pièces ayant pour valeur faciale 5 et 10 dollars furent émises.

On doit la gravure de l’avers au sculpteur australien Bertram Mackennal, celle-ci représente le buste de Georges V coiffé d’une couronne. Le revers donne à voir un écu entouré de feuilles d’érable tandis que dans la partie supérieure on peut lire la titulature « CANADA » et dans la partie inférieure la valeur faciale, soit « 10 DOLLARS ». Les armoiries du Canada sont reconnaissables à leur composition en quatre parties représentant chacune une des provinces du Canada fondatrices du dominion.

Ainsi, les trois feuilles d’érable visibles sous la croix de Saint-Georges renvoient à l’Ontario. Les deux fleurs de lys situées dans la partie supérieure, le lion visible dans la partie centrale et les trois feuilles d’érables dans la partie inférieure renvoient à la province du Québec. L’ancien galion apparaissant en dessous du lion est représentatif du Nouveau-Brunswick tandis que les deux chardons, le saumon et le chardon sont les emblèmes de la Nouvelle-Ecosse.

Ce revers est largement considéré comme l’un des plus aboutis de toutes les pièces circulant au Canada. Cette pièce ayant été émise à un nombre relativement peu élevé – soit 364 059 exemplaires – elle est très prisée des investisseurs et collectionneurs du fait de sa rareté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *